Alimentation vivante, éducation, Montessori... des idées récup, questions, écologie et déco ... une vie de femme !

le 26 août 2008

MoonCup ou Coupe menstruelle ...contre serviettes hygiéniques ..

Il faudra bien s'habituer et le plus tôt possible, à mes sans-cesse changements de sujets alors en voici un... Je précise pour les hommes qui passeraient par là que c'est un sujet 100 % féminin. Rien ne vous interdit de vous instruire (bien au contraire) mais vous êtes prévenus quant au contenu !!

Petite historique des protections féminines


Depuis des décennies, la société moderne et l'industrie du 20ème siècle ont inventés pas mal de choses pour facilité la vie des femmes pendants leurs menstruations (puisque c'est de cela qu'il s'agit !!).
1920 pour l'invention de la serviette hygiénique, 1937 pour l'invention du tampon, et 1937 également pour l'invention de la coupe menstruelle (usa)...

Suite à une période de "protections féminines" essentiellement à base de tissus et de fibres naturelles, ces trois inventions arrivent comme des révolutions pour la liberté et l'autonomie des femmes.
Trop tôt pour les éducations des jeunes filles de l'époque et à cause d'une crise du caoutchouc (les premières coupes menstruelles sont en caoutchouc), la coupe menstruelle revoit son essor à plus tard, le tampon bénéficie lui de l'invention conjointe de l'applicateur, plus "politiquement" correct !
Il faut attendre les années 60 pour que Leona W. Chalmers, actrice et chanteuse en son temps, conceptrice de la première coupe menstruelle en 1937 retente le coup, et d'autres avec elle mais les commercialisations ne décollent pas.

A l'aube du 21ème siècle, les choses changent vraiment, 1986 pour la commercialisation du Keeper (en latex naturel, brevet USA), puis les années 2000 pour la DivaCup (canadienne), la MoonCup (anglaise) et la LunaCup (finlandaise), toutes trois en silicone.
Les années 2000 reflètent-elles l'essor d'une nouvelle population de femmes écolos, soucieuses de leur environnement et également de leur santé ? une génération de femmes qui, en passant, profitent de ces 20 dernières années d'essor de l'informatique et plus spécifiquement d'Internet pour sortir du carcan de l'information exiguë tv/radio et faire passer le message.
Toujours est il que cette fois, ça marche !

Impacts des protections jetables sur la santé, la planète et le porte-monnaie !


Savez-vous que chaque femme utilise en moyenne 9 000 protections hygiéniques au cours de sa vie (soit 240 / an) ? Que, par exemple, il y a 17 millions de femmes en âge d'avoir leurs règles rien qu'en France, ce qui fait une estimation de 4 milliards de protections rien que pour la France et pour une année qui finissent brulées, dans des déchetteries, voire dans nos rivières et sur nos plages... Soit plus prosaïquement 120 000 tonnes ou 160 000 m3 de déchets par an rien que pour la France.

Je me suis amusée à faire des équivalences en volumes :

  • 160 000 m3 = 2424 semi-remorques (standard de 66m3 chacun)
  • 160 000 m3 = 640 maisons de plein pied, surface de 100 m2 et 2,50m de hauteur sous plafond
  • 160 000 m3 =  2 fois la superficie de la ville de Paris (87 km2) sur un mètre de haut oups, grossière erreur de calcul de ma part !!
  • 160 000 m3 = 160 000 m2 sur 1 mètre de haut = 16ha sur 1 mètre de haut, on peut dire un domaine viticole ou agricole par exemple

Savez vous qu'une femme dépense environ 60€ par an pour ses protections hygiéniques, soit 2220€ environ dans sa vie contre environ 90 à 120 euros en coupe menstruelle, une coupe étant garantie 10 ans.

Savez-vous également qu'en ce qui concerne les serviettes par exemple, elles contiennent :

  • du coton non biologique, blanchi au chlore, qui contient des résidus de pesticides, donc des dioxines...
  • des matières plastiques telles que polyéthylène, rayonne, liants, résines...
  • un gel absorbant composé entre autres d'aluminium (déodorant), d'alcools, de parfums de synthèse, de fongicides, de bactéricides ...

Un joli cocktail qui, à lui seul, cause chez de nombreuses femmes des allergies, des irritations et est souvent à l'origine de mycoses à répétition...
Les dioxines sont des substances chimiques chlorées toxiques qui s'accumulent dans le corps via (dans ce cas) la paroi vaginale perméable. Le corps ne sait pas les éliminer et elles peuvent alors causer des baisses du système immunitaire, infections vaginales diverses et variées, et plus tard, des cancers et/ou des malformations congénitales sur les fœtus de ces femmes.
Dans le cas des tampons, on parle aussi du syndrome du choc toxique (SCT), il est dû à l'utilisation de produits synthétiques destinés à rendre les tampons plus absorbants. (C'est pourquoi on préconise généralement de ne pas laisser un tampon plus de 6 heures.)
Aucune loi n'oblige les industriels à mentionner sur leurs paquets les produits chimiques utilisés dans ces produits d'hygiène féminine.

Selon Greenpeace, l’industrie qui fabrique les tampons et serviettes périodiques est l’une des industries les plus polluantes au monde.

A l'instant, sur un forum, j'ai lu quelque chose d'effarant, une jeune fille, qui après avoir lu sur un site de santé les dangers des protections hygiéniques pré-cités, ne voyait dans ces informations que les délires d'une secte ! Mon article n'a pour but que d'ouvrir les yeux des femmes sur les impacts sur leur santé ainsi que sur la planète de toutes ces protections jetables. Je souhaite, comme beaucoup d'autres sur la toile, vous informer de l'alternative qu'est la coupe menstruelle. On nous fait gober tellement de choses de nos jours que quand des personnes ont le malheur de balayer les idées reçues (merci les industriels, les médias et la publicité !) et de rétablir la vérité, on nous prend pour des menteurs !!  Effarant !!
Mais bon, revenons à nos moutons .... (ah ah ah...)

Descriptif et nombreux avantages des coupes menstruelles


Je ne vous parlerai pas ici des autres types de protections réutilisables tels que serviettes lavables, mensi ou éponges, je ne les ai jamais testées donc je ne me sens pas le droit les commenter, n'en sachant que très peu de choses.

Pour parler plus précisément de la coupe menstruelle, j'utilise depuis presque 3 ans maintenant la coupe menstruelle en silicone MoonCup, commandée sur leur site anglais.

Alors, je précise bien que :

  • je n'ai aucune action chez MoonCup que je cite uniquement parce que c'est celle que j'utilise ! lol
  • je ne suis pas une fausse utilisatrice payée pour dire n'importe quoi !

Je vous garantie qu'une coupe menstruelle bien qu' écologique, ne vous fera pas retourner à l'âge de pierre !
Son côté écologique ne sacrifie rien à la performance, au confort et encore moins à l'hygiène !

Une coupe menstruelle est une coupe, le plus souvent en silicone, que l'on insère pliée dans le vagin. Elle s'y déploie, reste bien en place par son effet ventouse et recueille le flux menstruel. Selon les flux, elle peut rester en place 4 à 8 heures avant de penser à la vider. A ce moment là, une tige permet de l'attraper mais on peut aussi l'attraper par la coupe elle-même. Il y a également un anneau en relief au bas de la coupe bien pratique pour l'agripper et éviter que la prise glisse. Au départ, il faut quelques essais et quelques instants d'impatience pour trouver sa propre technique. En effet, la sortir pleine est quelquefois plus difficile que de la rentrer vide et pliée. Passé ce moment, il faut la vider, la rincer à l'eau (ou vider, savonner, bien rincer) et la remettre. Entre chaque période de règles, il suffit de la stériliser 10 minutes dans de l'eau bouillante, laisser sécher puis la ranger dans son petit sac de coton pour la prochaine fois. En définitive, la coupe s'utilise en interne comme un tampon sauf qu'elle est réutilisable et ne laisse aucun déchet. Elle est même plus agréable à sortir qu'un tampon plein.

Ses avantages en détails :

  • elle est en silicone qualité chirurgicale, le silicone est la matière la moins allergène connue à ce jour, ce n'est ni du plastique, ni du pétrole mais conçu à partir de silice (c'est à dire de sable). On l'utilise également pour les implants mammaires (entre autres)
  • 2 tailles, le type A femme de plus de 30 ans ou ayant eu un accouchement naturel, le type B pour une femme de moins de 30 ans n'ayant pas eu d'enfant ou ayant eu un accouchement par césarienne
  • hygiénique, il y a le flux et rien que le flux, c'est lavable, stérilisable, ne contient pas de produits chimiques,
  • pas de risque d'infection car par d'effet absorbant et pas de produits chimiques, elle recueille simplement le flux, peut être utilisée également pour les pertes blanches, peut être mise en place un peu avant le début des règles ( contrairement aux tampons)
  • pratique : on peut la garder la nuit, pour faire du sport et même pour nager
  • confortable ! passé la (les) première fois, on ne la sent pas du tout ! encore moins qu'un tampon
  • surtout efficace, pas de fuites si elle est bien mise, dure 6 heures (voire 12 heures en fin de règles) sans problème (nb : pour la première nuit qui est souvent plus abondante chez pas mal de femmes, prévoir une serviette bio (natracare) en doublon.)
  • finies les crises de situation d'urgence quand on réalise que l'on a plus de serviettes ou tampons
  • économique, rentabilisé en 6 mois, ex sur 10 ans : 30 euros pour la coupe contre 600 pour les serviettes/tampons
  • ne prend pas de place dans les bagages, solide, légère, discrète
  • écologique : pas de déchets plastiques et chimiques
  • garantie 10 ans d'utilisation !

Contrairement aux idées reçues, l'utilisation d'une coupe menstruelle n'a rien de "dégoutant". La première fois, j'ai été très surprise, je ne m'attendais pas à ça : le sang n'a pas du tout l'aspect qu'il peut avoir absorbé par une serviette ou un tampon. On se réconcilie avec ses menstruations et ce côté mal aimé de la femme. Pour un peu, je trouverai presque ce sang beau !
J'ai entendu parlé de ces femmes qui prennent des mini-pilules à prise continue qui ne provoquent pas du tout de règles. Et je trouve çà plutôt malsain en fait. Il est vrai que les règles ne sont pas véritablement agréables mais de là à les bannir. Il ne faut pas oublier non plus que si nous les femmes nous sommes faites comme çà, c'est qu'il y a des raisons. Les règles permettent de liquider les déchets des parois de l'utérus qui s'était préparé à la nidation d'un embryon, certes mais pas que cela, elles permettent en quelque sorte de faire le ménage des impuretés, cellules mortes et parfois des éventuels kystes bénins qui se détachent. Qu'en est il d'un utérus qui ne bénéficie pas de ce "ménage" pendant des années ??

On en arrive également à parler de l'avantage esthétique des coupes menstruelles, si si ! Les lèvres ne baignent pas toute la journée dans le sang, pas de ficelle qui dépasse. En fait, nue, vue de l'extérieur, rien ne se voit ! Et, hormis, peut-être, la première nuit, on peut dormir sans culotte.

Quelques points faibles ?


  • Quelques jours de flottement au tout début pour apprendre à mettre et enlever sans stress et sans dégâts
  • un peu d'apprentissage pour apprendre à se connaître et comprendre le moment où il faut vider la coupe ( mélange de calcul, d'apprentissage de soi, de sensation de poids de la coupe pleine et d'instinct)
  •  les femmes qui portent un stérilet doivent s'assurer que son filet ne descend pas trop bas, afin qu'il n'y ait aucun risque de le déplacer pendant la manipulation de la coupe. Elles devront retirer la coupe avec délicatesse pour ne pas provoquer d'aspiration qui pourrait également entraîner un déplacement du stérilet. Il leur faudra éventuellement demander au gynécologue de leur montrer comment vérifier la bonne position du stérilet.

  • nécessite de la confiance et peu d'à priori quant à ses propres sécrétions !
  • quelques petites fuites peuvent survenir, si vous la mettez trop tard par rapport au début des règles, le sang qui est alors descendu trop bas par rapport à l'entrée de l'utérus ne sera pas récolté par la coupe, d'où des fuites passagères (mieux vaut la mettre plus tôt)
  • de même des fuites possibles lors de la première nuit qui est pour pas mal de femmes plus abondante (personnellement, j'avais des problèmes cette nuit là avec les serviettes aussi...donc... finalement, cela ne fait aucune différence), dans ce cas prévoir un serviette bio (natracare) en doublon

Si au moment de la vider, l'odeur des sécrétions vous gênent, ceci peut être symptomatique de plusieurs choses. Soit vous l'avez laissée trop longtemps, par ex. 10 ou 12h, le peu d'air aura concentré les odeurs, donc penser à la vider un peu plus souvent. Soit il est probable que ce soit révélateur d'une infection vaginale minime. Je précise et rappelle que la coupe ne crée pas d'infection vaginale. Vous l'aviez certainement déjà. D'autre part, sans aller jusqu'à parler d'infection, ce peut être un petit dérèglement de la flore vaginale qui se révèle ici par ce ménage que sont les règles.

Mise en place et entretien


mooncupPour la mettre en place, chacune sa méthode. Je vais vous citer la mienne. Elle n'est pas probablement pas la seule et peut-être pas la meilleure pour vous mais je la cite histoire d'avoir une base à laquelle vous pourrez vous référer. Pour la suite, rien ne vaut votre propre expérience !!

Je conseille, pour les premiers essais, de le faire pendant la période sans règles de manière à ne pas être trop "dépourvue" le jour J. Rendez vous compte tout de même que vous ne bénéficierez pas pendant cet "essai" de la lubrification due aux règles et il se peut que vous n'arriviez pas pendant cet essai à placer la coupe assez haut. C'est tout à fait normal. Aussi, vous pouvez, pour remplacer, huiler un peu les lèvres : juste une goutte ou deux d'huile d'olive bio par exemple (!!).

Stériliser la coupe pendant 10 minutes avant chaque cycle. Pour cela, déposer la coupe dans une petite casserole d'eau froide, faire bouillir et compter 10 minutes à partir de l'ébullition. La sortir et éventuellement la rincer rapidement si votre eau est calcaire (l'ébullition aura précipité les dépôts de calcaire sur la coupe).

MISE EN PLACE

Se savonner les mains, bien les rincer, les essuyer sommairement.

Les pieds en canard et les jambes un peu écartées et fléchies, se pencher un peu en avant (pensez à descendre sur les pieds les habits qui vous empêcheraient d'écarter les jambes). De la main gauche, écarter les lèvres, de la main droite (si vous êtes droitière) : tenir la coupe humide pliée en C, pincée entre le pouce et l'index, puis l'introduire dans le vagin en la poussant. Pour pousser la coupe suffisamment haut, vous pouvez vous aider de vos muscles vaginaux. Tout en tenant la coupe par le bout de la tige, contracter les muscles puis pousser vers le haut, tout en poussant avec les doigts. Lâchez la coupe. La tige ne doit pas dépasser et vous ne devez pas la sentir. Une fois debout normalement, un balancement des hanches (sur les côtés) peut finir de la mettre en place. Si vous ressentez une gène au contact des lèvres, vérifiez si la tige dépasse et repoussez là si tel est le cas. En repoussant la coupe, elle peut se plier et refuser de reculer. Pensez à la tourner un peu et à vous aider de vos muscles vaginaux (contracter un peu et pousser vers le haut). On peut la poussez plus loin sans avoir à l'enlever complètement et à recommencer. La coupe finit également de monter à sa place définitive tout seule, pendant vos activités quotidiennes (notamment si vous marchez...)

Se re savonner les mains, rincer, sécher.

L'ENLEVER

Le bon moment pour l'enlever, vous le trouverez avec l'expérience. Pour commencer, vous pouvez la vider toutes les 5 heures. Ensuite, avec les sensations de "poids" et de "coupe pleine" que vous apprendrez à reconnaitre petit à petit, vous trouverez le bon moment. Moment qui varie évidemment en fonction de chaque jours des règles.

Se savonner les mains, bien les rincer, les essuyer sommairement.

Pour l'enlever, même position, les pieds en canard, les jambes un peu écartées et fléchies, penchée un peu en avant. Si vous êtes droitière, attrapez le bas de la tige entre le pouce et l'index de la main droite tout en relaxant vos muscles vaginaux et en "poussant" légèrement vers le bas. Les anneaux en relief en haut de la tige aident à la prise. Tirez doucement, attraper le bas de la coupe entre le pouce et l'index de la main gauche. Continuez à tirer doucement. Avec le pouce de la main droite, aidez au passage du bord haut et large de la coupe en le pliant un peu, ce qui annule également l'effet ventouse. Pensez toujours à tirer doucement, si la coupe est pleine et que vous avez beaucoup de sécrétions, elle peut venir d'un coup vers la fin. Et surtout, ne paniquez pas !! Tout se passera bien !

Une fois la coupe entre les mains, la vider, bien la rincer puis la remettre himide.

Se savonner les mains !

Conseils pratiques


Notez que selon les endroits dont vous disposez pour enlever/vider/remettre la coupe. Mieux vaut vous enfermer dans une pièce avec un lavabo plutôt que des toilettes.

Selon le choix dont vous disposez, pensez aux toilettes pour handicapés qui comporte en général des lavabos.

Sinon, vous pouvez également commencez par vous lavez les mains, vous enfermer dans les toilettes avec une bouteille d'eau, enlever la coupe, la rincer au dessus des toilettes avec la bouteille d'eau, la remettre. Puis ressortir vous lavez les mains.

Si vous rentrez chez vous à midi, la vider matin, midi et soir peut suffire.

Pour les premières règles avec la coupe, testez dans un environnement avec facilité de lavabo, que vous connaissez et qui ne vous stresse pas. Une fois mise en confiance et une fois le fonctionnement acquis, vous montrerez plus de faculté d'adaptation et d'ingéniosité à utiliser la coupe dans un environnement plus hostile.

Parlez en avec des amies qui connaissent afin de dédramatiser les petits problèmes et de se réjouir de tout ce que la coupe menstruelle vous apporte de bénéfique.
Parlez en à des amies qui ne connaissent pas afin de partager avec d'autre ce changement écologique, économique et confortable dans votre vie.

Si vous êtes chez vous, faites profitez de cet engrais naturel qu'est le sang à vos plantes  (personnellement, je le dilue dans de l'eau !)

 

Où l'acheter ?


Plusieurs sites internet les proposent, je vais en citer quelques uns. Certains proposent des articles essentiellement bébé/maman comme des couches lavables, etc. d'autres sont très complets et proposent même des vêtements en coton bio, cosmétiques, livres ... Cela peut aussi rentrer en ligne de compte dans le choix du site de commande au même titre que le prix. Le site concepteur anglais MoonCup ne propose que la MoonCup.
D'autre part, de plus en plus de magasins bio de la ligne BioCoop proposent la MoonCup partout en France (les magasins BioCoop).

Quelques sites internet :

  • MondeBio.com, propose la MoonCup (30€) et la LunaCup (30€), site très complet maison, enfants, parents...
  • Laudamay.com, propose la MoonCup (28€ et moins par commande groupée), site bébés et mamans
  • Mooncup.co.uk, site MoonCup, la propose pour 24,16 €, port compris - prévoir une carte visa
  • Maison-ecolo.com, propose la DivaCup (38€), site pour l'écologie à la maison + hygiène, cosmétique...

En savoir plus encore !

 


Voilà, voilà !!

fleurPosté par magali_1 à 15:50 - Santé/beauté et écologie - Commentaires [6] - Permalien [#]

Commentaires sur MoonCup ou Coupe menstruelle ...contre serviettes hygiéniques ..

    Quelle mine d'informations, merci! J'ai appris encore plein de choses.
    Je suis passée à la coupe il y a un peu plus d'un an maintenant. Je m'attendais à ce que ce soit difficile, inconfortable, pas trop pratique, j'avais plein d'horribles préjugés quoi! Finalement, j'ai été bien étonnée de découvrir que c'était LA solution idéale pour moi. En plus d'être écolo, c'est tellement plus pratique et confortable que les serviettes et les tampons! Je ne reviendrais jamais en arrière.
    Alors c'est bien de continuer à passer le mot, permettre à d'autres femmes d'oser essayer

    Posté par Julie, 18 octobre 2010 à 16:17 | | Répondre
  • erreur de conversion...

    160 000 m3 = 640 maisons de plein pied, surface de 100 m2 et 2,50m de hauteur sous plafond
    160 000 m3 = 2 fois la superficie de la ville de Paris (87 km2) sur un mètre de haut

    => deux possibilités : soit on ne met que 320 maisons dans Paris intra muros, auquel cas la ville est beaucoup plus petite que je ne pensais, soit vous avez fait une erreur de conversion car 87km² = 87 000 000 m²...

    Posté par bebertii, 08 novembre 2012 à 17:52 | | Répondre
  • oups !!

    effectivement , grossière erreur, corrigée, MERCI !!

    Posté par magali_1, 08 novembre 2012 à 19:32 | | Répondre
  • Bonjour, merci pour toutes ces infos.
    J'aimerais savoir si c'est pratique quand on a tres peu de pertes ? J'ai souvent 2 jours normaux où ce serait utile, suivis de 4 jours ou deux protège slip (les trucs vraiment tout fin) par jour suffisent, et j'ai peur que la cup ne soit pas faite pour si peu...

    Posté par Y, 09 novembre 2012 à 02:06 | | Répondre
  • Coucou ^^ j'utilise la fleurcup que j'ai payée 19e avec frais de port sur le site internet de fleurcup... voila pour rajouter à ta liste bisous

    Posté par Jessica, 14 novembre 2013 à 14:46 | | Répondre
  • Je vous propose une sélection de produits de beauté pour vous issus d’un partenariat que j ai depuis longtemps avec Funny Beauty : http://www.funnybeauty.com/

    Posté par Produit bio, 04 avril 2014 à 16:16 | | Répondre
Nouveau commentaire
 

© FemmeArtistEcolo.canalblog.com | 2008 - 2013 | Tous droits réservés